Le cairn de Gavrinis (3 500 ans av. J.C.)

L’île mégalithique de Gavrinis est célèbre pour son cairn, dont l’entrée n’est éclairée par les rayons du soleil qu’une fois l’an au solstice d’hiver ! Cette butte de pierres et de terre abrite un dolmen composé d’un couloir de 12 mètres et d’une chambre hémisphérique. Tous deux sont couverts de pétroglyphes, dont les symboles restent à ce jour difficiles à interpréter.

Île d’Arz et Île aux Moines

Autrefois, l’île d’Arz et l’île-aux-Moines ne faisaient qu’une, reliées entre elles par un bras de terre dont il reste deux caps, l’un en face de l’autre, tous deux dénommés Pointe du Brouël. On dit que c’est pour séparer à jamais deux amants, l’un riche et noble, l’autre merveilleusement belle mais fille d’un pauvre pêcheur, que la mer, sur l’ordre du diable, se précipita entre les deux terres, formant le chenal qui depuis ce jour isole les deux îles.

Le cromlec’h d’Er Lannic (3 000 à 3 500 ans av. J.C.)

L’îlot d’Er Lannic est réputé pour son double cromlec’h, un ensemble mégalithique unique par sa forme en huit.
Les 72 menhirs qui le composent sont disposés en deux cercles l’un visible sur l’île et l’autre immergé.

Menu